Votre stratégie patrimoniale

Projet immobilier - financer ses rêves

Vous vous inquiétez pour votre retraite? Vous souhaitez vous constituer un patrimoine? Vous voulez épargner pour un projet, un achat immobilier? Vous avez vendu une maison ou un appartement et vous demandez comment placer les fonds? Vous désirez préparer l’avenir de vos enfants? Protéger votre conjoint et son cadre de vie en cas de décès prématuré?

Commencer par un bilan patrimonial

Un bilan s'impose

Pour tenter de répondre à toutes ces questions et bien d’autres, vous devrez faire le bilan de votre situation, de vos souhaits et des moyens que vous avez à votre disposition. Et ce n’est pas toujours évident…

Votre état civil est un élément clef de votre stratégie patrimoniale: célibataire, pacsé, marié avec ou sans contrat, vivant seul ou en couple, avec vos enfants issu d’une ou plusieurs unions, avec les enfants de votre conjoint…

Qui est propriétaire de quoi, sous quelles conditions. Parfois, la réponse à cette question qui parait simple ne l’est pas. Avant de réfléchir à demain, il faut déjà être au clair avec aujourd’hui.

Vos souhaits pour demain et après-demain doivent être bien définis: de combien avez vous besoin, que voulez- vous transmettre, que souhaitez-vous réaliser avec votre patrimoine?

Quelle est votre capacité à prendre des risques avec votre patrimoine? Pourrez vous dormir tranquille en cas de secousse sur les marchés financiers? Ceci conditionnera les performances que vous pourrez attendre de l’investissement de votre patrimoine.

Développer sa stratégie

Les outils de votre stratégie patrimoniale

Une fois que le point de départ et les souhaits sont clairs, il reste à construire une stratégie patrimoniale cohérente. Vous pourrez vous appuyez sur de nombreux outils patrimoniaux. En restant vigilants à optimiser la performance, le coût et la fiscalité de ces solutions .

Vous adaptez votre organisation civile (PACS, contrat de mariage, adoption), et organisez votre patrimoine grâce à des sociétés, en pilotant la répartition du capital, du compte courant d’associé, de l’emprunt…

Vous décrivez comment vous souhaitez transmettre vos biens (contrat de mariage, donation, testament, clause bénéficiaire d’assurance vie), immédiatement ou à terme, avec ou sans réserves et charges…

Vous utilisez le démembrement de vos biens, de vos dispositions successorales, avec un usufruit viager, temporaire, successif, pour protéger vos proches tout en garantissant une transmission aux personnes de votre choix dans un cadre fiscal intéressant…

Vous mettez vos investissements en cohérence avec vos objectifs : vente ou acquisition de biens immobiliers, de valeurs mobilières, d’assurance-vie…

Et vous organisez les solutions permettant d’épargner ou de vivre le plus simplement : versement libres ou programmés, mise en place de plans de rachats programmés, de versement de dividendes, de remboursements de compte courant…

Et la mettre en œuvre efficacement

Finalement, il vous reste à mettre en œuvre chacune des solutions envisagées avec les professionnels spécialistes du patrimoine de votre choix : notaire, expert-comptable, avocat, fiscaliste, conseil en investissement financier, banquier…

Attention, le diable se cache parfois dans les détails…

Vous devrez vous assurer de conserver la cohérence de l’ensemble, de la qualité des solutions mises en œuvre, et de n’avoir manqué aucune étape. Parfois un simple oubli peut avoir des conséquences fâcheuses.

Surtout, il faut maintenir votre stratégie dans la durée, l’adapter aux évolutions légales, économiques et fiscales. Et rester très vigilant à remplir vos obligations, comme par exemple la tenue d’une comptabilité et d’assemblées générales si vous optez pour la création de sociétés.